- Les récits et photos de nos voyages autour du monde - - Photographies sur instagram -
- Résumé de notre expérience -
Les plages du sud
 
 
 
Départ de Nuwara Eliya pour le farniente sur les plages paradisiaques du sud. Une longue route à travers les hautes montagnes en direction de « TANGALLE »  nous attend. Premier arrêt après 1h30 de lacets à Ella, petite ville montagneuse, pour manger dans l’un des nombreux restaurants touristiques.
Encore 3h30 de route pour enfin arriver à « Tangalle », nous avons opté pour la « Goyambokka Guest House » collée à la plage du même nom. Quelle surprise en ouvrant la porte de notre chambre, un lit immense, des sanitaires quatre étoiles et surtout un balcon immense, le grand luxe pour 4500 roupies petit déjeuner compris.
La fatigue se faisant ressentir, repas en bord de mer avec au menu des succulents calamars frais et dodo, on est exténués.
 
 Le lendemain, la ville de Tangalle n’étant pas extraordinaire, nous avons décidé de faire une journée farniente sur la plage de « Goyambokka » qui restera pour nous la plus belle et surtout la moins touristique de la côte sud. Sable blanc, palmiers, petite paillote pour se désaltérer et une eau à 30°, quoi demander de plus.
 
 
Après réflexion, le lendemain nous partons tôt en « Tuk Tuk » pour la célèbre ville de « MIRISSA », 1h15 de route pour 2000 roupies.
Arrivé à notre guest « Rose Blossom » mais nous sommes déçus, chambre très moyenne, pas de draps ni de serviettes de douche pour 4000 roupies la nuit, c’est un très mauvais rapport qualité/prix.
On le déconseille fortement.
Une fois installés nous avons loué un scooter pour se balader le long de la sublime plage et en profiter pour trouver un autre logement.
Nous avons mangé sur la plage, sirotés un excellent mojito puis nous sommes partis voir une guest repérée sur la plage « Le Zephir ». On croise les doigts pour que ça ne soit pas complet.
Nous avons eu de la chance, il restait une chambre pour quatre à 7000 roupies la nuit mais elle sera disponible que le soir. Notre Guest de base étant vraiment moyenne (pour ne pas dire horrible), nous avons acceptés.
 
Malgré le temps couvert, nous optons pour un peu de repos sur le sable bercés par les vagues et quelques minutes plus tard la nature nous a offert un spectacle inoubliable, la naissance de bébés tortues juste à coté de nous.
Beaucoup d’émotion, pendant vingt minutes c’est un ballet incessant de tortues qui rejoignent l’océan.
 
Nous partons voir notre chambre au Zephir et surprise, aucune norme de sécurité, un lit double et un lit de camp pour quatre et il faut rajouter 2000 roupies pour avoir la clim. On a vraiment la poisse mais pour deux nuits on fera avec.
Malgré l’emplacement de rêve, nous déconseillons Le Zephir.
 
Le lendemain nous partons tôt pour aller voir les baleines au large. Trois heures de balade pour 2500 roupies par personne.
Nous avons eu la chance d’en apercevoir six, un très joli souvenir qui efface les mauvais logements et partons de Mirissa des étoiles pleins les yeux.
 
 
Direction « WELLIGAMA » en bus pour 80 roupies pour quatre au lieu des 800 roupies pour deux en Tuk Tuk. Le choix est vite choisi…
 
Welligama est une ville sans intérêt, on s’y sent mal à l’aise, comme un mal du pays.
On déconseille malgré une jolie plage et quelques coins sympas pour boire l’apéritif.

 
Après un retour sur « Mirrisa beach », le soir nous avons mangé sur la plage au « Wadiya Restaurant », super restaurant avec du poisson frais que l’on peut choisir nous même et surtout nous sympathisons avec un serveur  Sri Lankais vraiment gentil « Ayesh ». Un bel échange s’installe entre nous sur nos vies, sur le Sri Lanka, et on lui dit au revoir comme il se doit. Belle rencontre !!!!
 
Après une nuit compliquée, piqures de moustiques, musique à fond et j’en passe, nous partons pour « UNAWATUNA» en bus pour seulement 45 roupies par personne.
45 minutes plus tard, nous arrivons à l’hôtel réservé la veille « Nooit Gedatch » conseillé dans le « Lonely Planet ».
On pensait s’être trompé d’hôtel tellement il était beau. Une entrée digne des plus grands hôtels, des chambres immenses avec clim et une grande piscine en pleine jungle pour seulement 24 euros la nuit.  Nous avons décidé d’y rester une nuit de plus.
Une fois installés, nous avons loué un scooter direction la plage principale. Une eau turquoise, beaucoup moins touristique que sa voisine Mirissa, nous sommes conquis par Unawatuna.
 
Le secret d’Unawatuna c’est « Jungle Beach » et nous sommes partis en scooter à sa découverte. Après une marche de 20 minutes dans la jungle, nous arrivons à « Jungle Beach », petite plage paradisiaque avec des locaux et une paillote avec de la musique. Le PARADIS !!!!!
Retour à l’hôtel, après s’être fait plaisir avec un apéritif en bord de piscine, nous sommes partis manger sur la plage et le ciel nous a offert une nuit étoilée simplement magique.
 
Après une bonne nuit et un petit déjeuner très copieux, nous sommes partis tôt pour « Galle »  à dix minutes, c’est une très jolie ville coloniale néerlandaise bâtie au 15ème siècle entourée de remparts. De jolies ruelles en pavés traversent la ville et nous en avons profité pour acheter les souvenirs.
Galle se fait facilement en une demi-journée, nous conseillons cette très jolie ville.
 
Le lendemain, départ pour « HIKKADUWA » en bus pour 50 roupies par personne, comptez environ 40min de trajet.
Nous avons logé au « Sri lanka Ayurveda Hotel », correct mais faut rajouter un supplément pour la clim.
La ville est moins attrayante que « Unawatuna » bien que la plage soit très belle aussi.
Nous avons loué des scooters à la recherche de temples mais surtout du lac de « Hikkaduwa » apparemment très beau mais très difficile à trouver. 
Après plusieurs dizaines de kilomètres et plusieurs demi-tour, nous avons enfin trouvé le fameux lac en pleine nature et effectivement il valait le coup. Nous avons mangé sur une terrasse flottante et admiré le calme et la sérénité du lieu.
La chaleur se faisant ressentir, direction la plage et nous avons sympathisé avec des danois et des ukrainiens qui jouaient au volley. Nous nous sommes pris au jeu et avons passé un super moment de rigolade et d’échange.
Plus tard, de jeunes Sri Lankais m’ont  invité à jouer avec eux dans l’eau, jeu qui consiste à se jeter une balle de tennis le plus loin possible et d’essayer de la rattraper. Moment inoubliable de gentillesse et de rigolade.
 
Nous quittons Hikkaduwa pour « BENTOTA » en bus pour 500 roupies et 100 roupies de suppléments pours les bagages.
 
La fin du voyage étant proche, nous nous sommes fait plaisir et avons réservé un hôtel 5 étoiles véritable complexe de luxe avec deux piscines géantes, terrain de tennis, de volley et même un lac pour faire du Jetski.
Ce n’est pas forcément ce que nous recherchons dans nos voyages mais quel plaisir quand même.
 
La ville de « bentota » est sans intérêt, aucun restaurant, aucun bar, juste quelques boutiques de souvenirs mais rien de plus, nous sommes un peu déçus.
 
Nous avons terminé notre séjour sur la côte sud en mode décontraction en profitant au maximum de la plage et de la gentillesse des locaux.
 
Aucune ville n’est à négliger mais pour nous « Bentota » n’a pas beaucoup d’intérêt et de charme.
 
 
Un coup de cœur pour « Goyambokka beach » et « Unawatuna »
 

Partagez cet article sur Facebook



Extraits de nos photos

- Pour le plaisir des yeux -




Laisser un commentaire sur cet article:


Votre Nom:


Votre E-mail:(facultatif)


Votre commentaire:






A PROPOS DE NOUS...


ELLE: Siham...
LUI: Benjamin dit Binbin...
Nos Dernières Photos Instagram